Le référencement naturel des pages web varie au gré des critères SEO de Google. Apparaître sur la première page des résultats est une gageure, car son algorithme fait la loi. Vous vous sentez perdu et ne savez pas par où commencer pour l’optimisation de votre site ? Voici 14 actions infaillibles pour améliorer votre référencement sur Google.

Rendre un site plus performant

1. Mesurer le temps de chargement de vos pages web

Les Googlebots sont la machine qui explore l’ensemble des pages de votre site. Cette exploration, appelée crawling, est une étape incontournable de l’indexation faite par Google. De fait, plus le temps de chargement de vos pages est rapide, plus le bot explore une quantité importante de pages. Par conséquent, le référencement du site web est plus rapide car les Googlebots passent plus rapidement de page en page. À ce titre, le logiciel PageSpeed Insights est un outil de mesure de vitesse de chargement. Il analyse et relève les points techniques de votre site nécessitant des actions correctives. Le test de performance attribue une note sur 100. La note de 100 correspond aux sites les plus performants.

2. Réduire le temps de chargement de vos pages

Lorsque vous intégrez des images sur votre site, celles-ci doivent être compressées afin de ne pas entamer sa puissance. L’utilisation de vidéos et de gifs prend également beaucoup de place et tend à ralentir le fonctionnement de votre site. Ce qui n’est pas le cas des vidéos hébergées sur YouTube. D’ailleurs, il est possible d’insérer un lien YouTube dans votre article.

3. Éliminer les pages zombies

La page zombie est une page web peu ou pas consultée par les internautes et peu utile. En effet, elle ne ressort que rarement dans les résultats naturels des recherches faites par le lecteur. Lorsqu’elle est complètement inutile au site, il est important de la supprimer. Dans le cas contraire, nul besoin de la supprimer, il convient seulement de la désindexer pour qu’elle ne soit pas prise en compte par les robots. En effet, Google appréhende la qualité d’un site dans son ensemble. Autrement dit, même si certaines pages sont pertinentes et apportent beaucoup de trafic, il faut désindexer les pages qui font défaut. Google Search Console vous permet de trouver les pages non indexées.

4. Inclure un plan de site pour une meilleure expérience utilisateur

Cette expérience se définit comme l’ensemble des sensations et ressentis d’un internaute durant sa navigation sur un site. L’expérience utilisateur dépend de la manière dont le site agence tous les dispositifs ayant pour but de faciliter la visite de l’internaute.

Le plan de site ou sitemap permet à l’utilisateur d’avoir une vision globale du site qu’il consulte. Il constitue le point de repère du navigateur qui effectue des recherches ciblées et trouve directement ce qu’il est venu chercher.

5. Optimiser les URL

Les URL de mauvaise qualité :

  • mêlent minuscule et majuscule ;
  • utilisent les slash de manière inadaptée, c’est le trailing slash ;
  • sont copiées sur d’autres…

Il convient d’optimiser chaque nouvelle URL. Pour ce qui est des anciennes, il n’est pas nécessaire de les modifier. Cela nécessiterait un gros travail puisqu’il faudrait reprendre tous les liens existants. Or, l’impact d’une URL non optimisée sur le SEO reste minime.

Les URL sont optimisées lorsqu’elles :

  • sont faciles à lire ;
  • comprennent des mots-clés tout en évitant la suroptimisation ;
  • font apparaître des tirets simples ;
  • comportent un slash à la fin de l’adresse web.

Améliorer son référencement Google grâce au contenu optimisé

6. Structurer et hiérarchiser vos idées

Au premier coup d’œil, le lecteur doit voir ressortir le titre ou title, l’introduction et les h1, h2, h3… En effet, son regard s’attarde sur le titre de votre article, sur l’introduction ainsi que sur le premier paragraphe de votre texte. C’est donc à tous ces niveaux que la requête principale et ses mots-clés doivent apparaître.

Par ailleurs, un article suit une ligne directrice. Et chaque paragraphe contient une idée. Les titres doivent être clairs et parlants ; les paragraphes doivent traiter du sujet annoncé par le titre. Les idées prennent la forme de h2 et les sous-idées sont les h3. Enfin, les énumérations se présentent sous forme de liste à puces.

7. Utiliser les mots-clés à bon escient

Beaucoup d’entre vous se demandent comment optimiser le référencement de leur site sur la base de certains mots-clés. Ces derniers sont les termes utilisés par les internautes pour formuler leurs intentions de recherche. Ils sont donc déterminants dans l’optimisation de vos textes. Dès lors, il convient de bien les choisir. Vous pouvez vous inspirer des recherches associées de Google pour les trouver. Sinon, le logiciel AnswerThePublic s’avère très utile pour connaître les questions posées par les internautes.

Quant à leur positionnement, l’idéal est d’essaimer le texte des mots-clés choisis, essentiellement dans l’introduction et dans un ou plusieurs h2, mais aussi dans le corps du texte.

8. Rédiger des textes de longueur suffisante

Plus c’est long, mieux c’est pour Google. Un texte doit au minimum compter 300 mots pour être indexé puis espérer être référencé par Google. Et pour être référencé, le sujet doit être exploité au mieux de façon à ce que la page soit bien positionnée. D’ailleurs, le développement de cooccurrences et du champ sémantique d’un mot-clé aide Google à contextualiser le contenu. Les textes trop courts ne permettent pas cet enrichissement sémantique. Le nombre de mots dépend aussi du sujet traité, ainsi pour du contenu portant sur les finances comptez en moyenne 2000 mots.

9. Favoriser l’utilisation de la longue traîne

Dans les domaines très concurrentiels, l’utilisation d’un seul mot-clé peut s’avérer insuffisante. La longue traîne permet de préciser une requête principale. Par exemple, le mot-clé “bijou” est très concurrentiel. Si vous souhaitez rédiger un article sur le sujet, il est vivement conseillé de vous concentrer sur les longues traînes comme “bijou quartz rose”. Ainsi, vous vous donnez des chances de ranker sur le sujet. Les recherches associées de Google vous donneront des idées de longues traînes tout comme Ubersuggest.

10. Publier à intervalles réguliers

Cela constitue une invitation faite à Google de crawler votre site souvent. C’est la raison pour laquelle il est judicieux d’ajouter une section blog à votre site. En effet, les publications signalent que le site est vivant, ce qui est primordial et gage de qualité. La fréquence de publication déterminera donc l’activité des crawlers sur votre site. Ainsi, il vaut mieux publier deux articles par mois et s’y tenir sur la durée plutôt que de publier trois articles en une fois, à l’occasion.

Affûter la popularité du site

11. Affiner votre stratégie de liens

D’abord, il existe le linkbaiting ou “appât à liens” qui a pour but de créer du contenu viral afin d’encourager les lecteurs à produire des liens naturels vers le site où se trouvent ces contenus. L’amélioration du référencement naturel se fait lorsqu’il y a des liens entrants, aussi appelés backlinks. Leur qualité se mesure à :

  • l’autorité du site référent ;
  • la spécificité du lien entrant ;
  • la typologie du lien do follow/no follow transmet ou non des éléments de son ranking ;
  • l’ancre optimisée, c’est le texte sur lequel on clique qui mène vers une autre page.

Ensuite, il y a l’échange de liens qui aide à gagner “en popularité” SEO, il vise donc à acquérir des liens entrants par l’échange. L’objectif premier est d’améliorer le référencement naturel. L’échange peut se faire directement entre deux sites traitant de sujets comparables, ou indirectement par le biais de plateformes dédiées.

12. Échanger des articles invités

L’écriture d’un article invité permet à une personne de rédiger un article pour le propriétaire d’un site et de le publier sur le blog de ce dernier. En contrepartie, le rédacteur peut être rémunéré ou recevoir des avantages. Mais dans le milieu du blogging, il s’agit de deux blogueurs, donc échange d’articles. Cette pratique mène à l’acquisition de trafic gratuit puisque chaque blogueurs s’adressent à un nouveau public. Elle a aussi pour avantage de vous faire nouer des liens avec d’autres blogueurs.

13. Partager des infographies

Les infographies constituent des contenus très appréciés des internautes car elles présentent de manière claire des informations complexes. Elles prennent la forme de graphiques ou de tableaux. Leur contenu est souvent créatif. Pour être utilisables, vous devez veillez à récolter des chiffres précis pour un sujet donné. Comme elles sont souvent partagées par les internautes, cela peut devenir une source de trafic.

14. Rédiger des articles sponsorisés

Les articles sponsorisés s’inscrivent dans une relation gagnant-gagnant où le blogueur monétise son blog grâce une marque qui, en échange, gagne en visibilité sur le web. Beaucoup de blogs ont recours aux articles sponsorisés. Les annonces payantes s’intègrent naturellement dans le contenu de la page. Ces articles restent toutefois moins agressifs pour l’internaute que les bandeaux publicitaires. Vous y gagnez en ce que vous profitez de la notoriété d’une marque et de son trafic.

Pour conclure, nous venons de voir 14 actions que vous pouvez mettre en place dès maintenant pour améliorer votre référencement Google. Toutes ensemble, elles forment une synergie ayant pour effet de booster votre référencement naturel. En suivant ces conseils et en laissant le temps au temps, votre rêve d’apparaître dans les premières pages de Google pourra enfin devenir réalité.

 

%d blogueurs aiment cette page :