Vous avez un blog ou un site de e-commerce, mais le chiffre d’affaires n’est pas à la hauteur de vos espoirs ? Il vous semble pourtant avoir bien pris en compte tous les conseils d’optimisation SEO… Malgré cela, vous n’attirez que peu de trafic. Dans ce cas, posez-vous la question : avez-vous suffisamment bien identifié les attentes du public-cible ? Si vous n’en voyez pas l’intérêt, découvrez vite pourquoi définir son lectorat en rédaction web est une étape essentielle pour trouver des clients.

Répondre aux attentes du public-cible

Définir son lectorat en rédaction permet de mieux connaître les attentes du public-cible, et donc, de mieux y répondre. Aussi, ne vous y trompez pas : avant de rédiger, il va falloir passer par la définition des personas. Vous vous demandez comment faire ? Ne vous inquiétez pas : je vous explique tout cela dans la suite de cet article.

Analyser son public-cible avant d’écrire pour le web

Tout d’abord, posez-vous différentes questions :

  • D’où viennent vos lecteurs ? Sont-ils plutôt citadins ou ruraux ? Comment se déplacent-ils ? Répondre à ces questions vous permettra de déterminer certains besoins. Peut-être vos lecteurs sont-ils à la recherche d’un coiffeur, ou d’un dentiste. Quoi qu’il en soit, c’est en déterminant leur zone géographique que vous pourrez mieux les atteindre : via la géolocalisation, certes, mais aussi et surtout en évoquant des exemples qui feront écho en eux. Par exemple, parleriez-vous de Reblochon à un Canadien ? Le discours n’étant pas adapté au public, vous ne répondriez pas à ses attentes et vous risqueriez de perdre un client potentiel. Aussi, à la place de ce fromage français, évoquez plutôt la poutine.
  • Quel âge ont-ils ? Sont-ils plutôt adolescents, trentenaires, septuagénaires ? Là encore, l’objectif est de déterminer la manière dont vous vous adresserez à eux.
  • Quel est la situation familiale de votre lecteur ? Une personne célibataire, par exemple, n’aura pas les mêmes attentes qu’une mère ou un père au foyer.
  • Quels sont leurs centres d’intérêt ? Sont-ils plutôt fans des sports de montagne, ou adeptes de la musique classique ? À nouveau, ceci vous permettra de déterminer le jargon à employer et les sujets à traiter (ainsi, un joueur de rugby n’aura pas besoin de connaître la manière dont on accorde une guitare).

Au-delà de ces questions somme toute assez classiques, posez-vous en d’autres : n’oubliez pas que le but est de mieux connaître votre lectorat-cible. Quels sont les revenus du public visé, sa situation professionnelle, son emploi du temps, les réseaux sociaux qu’il fréquente… ? Apporter des réponses à l’ensemble de ces points vous permettra de mieux connaître vos lecteurs pour, ensuite, mieux identifier leurs attentes.

Connaître les attentes de ses lecteurs en dressant leur portrait-type

Arrivé à cette étape, vous avez très certainement une bonne connaissance du lectorat-cible. Je vous invite à aller encore plus loin en vous interrogeant sur les besoins de ce dernier. Par exemple, votre cible est plutôt jeune et apprécie la musique ? Si vous offrez des cours de batterie, sans doute sera-t-elle intéressée par connaître vos tarifs et vos horaires.

Pour vous aider dans cette réflexion, un outil déjà éprouvé et efficace peut être utilisé : le persona. Il s’agit d’un portrait-type d’une personne fictive qui représente votre cible (ou une partie de cette cible). Pour définir ce profil-type, il vous suffit d’utiliser les informations déjà rassemblées lors de la première étape et de les compléter avec les besoins que je viens d’évoquer, ainsi qu’avec les freins et obstacles que rencontrent vos lecteurs.

Par exemple : François a 35 ans, il habite à Marseille et a une vie de famille chargée. Il travaille dans les assurances et souhaite trouver un nouvel appartement. Toutefois, il n’a pas de temps à consacrer à la recherche de ce dernier. De quoi aurait-il besoin ? Certainement pas de savoir quelle est la meilleure assurance habitation ! En revanche, il est peut-être bel et bien à la recherche d’un courtier.

Définir ces personas, en leur conférant une personnalité et un nom, vous permettra de voir rapidement si le message que vous souhaitez faire passer est pertinent.

Définir son lectorat en rédaction web pour créer du contenu utile

Une fois que les besoins de votre public-cible ont été déterminés, que faire de toutes ces informations ? C’est là que le rédacteur web peut intervenir. Ce dernier est en mesure, à partir de votre travail de définition de la cible, non seulement de trouver les bons mots-clés, mais aussi de définir un planning éditorial. Dans quel but ? Tout simplement pour aller trouver du trafic – et donc, des clients potentiels.

Choisir les bons mots-clés pour trouver des lecteurs

Un bon mot-clé est celui qui correspond à ce que recherche le lectorat-cible. Si l’internaute clique sur un lien indiquant « nourriture pour chien », il s’attend à découvrir du contenu en lien avec ces termes.
L’utilisation d’un vocabulaire adapté permet d’attirer du trafic vers un site : si les bons mots-clés y sont présents, et si le contenu textuel est suffisamment qualitatif, l’internaute aura tendance à rester sur la page – voire à aller sur d’autres pages du même site.

Mais ce n’est pas tout ! En effet, les moteurs de recherche, et Google en particulier, s’appuient sur les mots-clés et sur la qualité du contenu pour savoir si le site est pertinent. Le rédacteur web SEO, grâce à ses qualités rédactionnelles et sa connaissance du web, connaît les astuces à mettre en œuvre pour que la page apparaisse dans les premiers résultats de la SERP (ou Search Engine Results Page, la page de résultats).

Définir un planning en fonction de son public-cible

Le planning éditorial est à ne pas négliger : en effet, c’est ce qui va vous permettre de déterminer l’ensemble du contenu textuel d’un site internet… et le chemin de navigation de l’utilisateur (ou maillage interne).

Vous tenez un e-commerce et souhaitez vendre ce qui s’y trouve ? Tenir un blog sans avoir planifié le maillage interne serait une erreur. Voyez plutôt : un internaute arrive sur l’une de vos pages de blog après avoir tapé une requête sur un moteur de recherche. Votre but : lui montrer le chemin vers votre e-boutique. Pour cela, il faudra faire preuve d’astuce : ne mettez pas de lien vers une fiche produit toutes les trois lignes ! Le visiteur risque de ne pas vraiment apprécier. De plus, si vous lui dites que vous avez la solution à tous ses problèmes, mais qu’il ne la trouve pas, il sera sans doute très déçu.

Par ailleurs, ce planning doit prendre en compte la saisonnalité : qui irait rechercher des cadeaux de Noël à Pâques ? Tenir un calendrier éditorial permet d’éviter ce type d’erreurs.

Convertir ses lecteurs grâce à l’identification de son public-cible

Que vous soyez un blogueur ou que vous teniez un e-commerce, votre objectif est de trouver des clients parmi vos lecteurs. C’est en ayant identifié en amont votre lectorat-cible, et en ayant défini les personas, que vous y parviendrez.

Intéresser son public grâce à des articles ciblés

Même en ayant beaucoup de trafic sur vos pages, vous pourriez éprouver des difficultés à obtenir des clients. Pourquoi ? Sans doute parce que ledit trafic n’est pas suffisamment qualifié. Il s’agit donc, pour vous, d’attirer et d’intéresser votre public grâce à des articles ciblés. Pour cela, toutes les étapes décrites précédemment s’engrangent :

  • En ayant analysé votre public-cible, vous connaissez ses attentes, ainsi que ses freins, et lui apportez des réponses à travers vos articles de blog et pages de site.
  • En ayant créé du contenu utile, via une stratégie éditoriale efficace, vous attirez des personnes à la recherche d’informations précises, que vous fournissez.

Conquis, le lecteur s’intéresse davantage à ce que vous faites.

Rassurer son lectorat sur son expertise

Après avoir attiré et intéressé vos lecteurs, le dernier point pour les convertir en clients est de les rassurer sur votre expertise. Comment ? Tout simplement à travers les ressources qui seront mises à disposition des internautes : vidéos YouTube, e-books, articles de blog, etc. Laissez parler votre créativité !

De plus, en étant mieux positionné dans la SERP grâce à une stratégie SEO efficace, votre site gagnera d’emblée une certaine réputation auprès de vos lecteurs. En effet, nombreux sont ceux qui font confiance aux premiers résultats offerts par Google.

Enfin, en étant présent sur les réseaux sociaux, vous améliorerez votre image : le nombre d’abonnés que vous gagnerez parlera de lui-même. Vos lecteurs y verront même un signe positif concernant votre expertise.

 

Définir son lectorat en rédaction web est un travail qui peut paraître long et difficile. Pourtant, négliger cette étape pourrait conduire à de mauvais résultats, et ce, malgré un bon référencement naturel SEO. Pour trouver des lecteurs et les convertir en clients, nous ne pouvons que vous conseiller de construire votre contenu en fonction de leurs besoins. Dans tous les cas, si l’une des étapes mentionnées dans cet article vous pose problème, n’hésitez pas à contacter l’un de nos rédacteurs web !

Amandine Belledent

%d blogueurs aiment cette page :